Police de caractères: petite normale grande

 

 

Produire plus avec moins

Save and grow

Par Collette, Hodgkin, Kassam et al
Publié par la FAO
Site web: www.earthprint.com
2011, 112p, ISBN 978 92 5 206871 6, 45 US$ ou téléchargement gratuit

Dans de nombreux pays, l'agriculture intensive, pratiquée pendant des décennies, a dégradé les terres fertiles et épuisé les nappes d'eau souterraine, provoqué des recrudescences de ravageurs, érodé la diversité biologique et pollué l'air, le sol et l'eau. Les agriculteurs sont confrontés à une série de défis sans précédent.

« Le modèle actuel d'intensification de la production ne permet pas de relever les défis du nouveau millénaire. Il va donc falloir apprendre à produire plus avec moins », explique Jacques Diouf dans l'avant-propos. L'ouvrage souligne qu'un grand nombre d'agriculteurs pourrait conserver les ressources naturelles et épargner du temps et de l'argent en adoptant l'agriculture de conservation, qui minimise le travail de la terre, protège la surface du sol et alterne céréales et légumineuses pour l'enrichir. Ces méthodes simples permettent en effet de réduire de 30 pour cent les besoins en eau des cultures et jusqu'à 60 pour cent les coûts de l'énergie utilisée pour la production. En combinant l'agriculture de conservation et l'irrigation de précision, on réussit à produire plus, en utilisant moins d'eau.

« Grâce aux économies réalisées sur les produits agrochimiques et à la mise en place d'écosystèmes agricoles sains, les familles d'agriculteurs à faible revenu des pays en développement - environ 2,5 milliards de personnes - pourront maximiser leur rendement et investir les montants épargnés dans leur santé et leur éducation », poursuit Jacques Diouf.

Le nouveau modèle d'agriculture défendu par les auteurs, c'est l'intensification durable des cultures, que l'on peut résumer par la formule : « produire plus avec moins ». Il s'agit d'une agriculture productive qui permet de conserver et d'améliorer les ressources naturelles. Elle utilise une approche écosystémique qui met à profit la contribution de la nature à la croissance des plantes - matières organiques du sol, régulation des débits d'eau, pollinisation et prédation naturelle des ravageurs - et applique des intrants externes appropriés au bon moment et en quantité voulue. Les systèmes agricoles de type « produire plus avec moins » offrent des avantages attestés au niveau de la productivité, des résultats économiques et de l'environnement.

L'intensification durable des cultures préconise des systèmes agricoles axés sur les avoirs, qui sont souvent adaptés aux conditions locales. « Pour sa mise en application, il faudra fournir un appui important aux agriculteurs pour les aider à tester de nouvelles méthodes et à adapter les technologies. Il faudrait également modifier en profondeur les stratégies de développement agricole tant au niveau des gouvernements que des décideurs qui devront prévoir des mesures incitatives pour amener les agriculteurs à intensifier durablement leurs cultures, comme des primes pour la bonne gestion des écosystèmes agricoles », estiment les auteurs. Les pays développés devraient, quant à eux, appuyer l'intensification durable en augmentant considérablement leur aide extérieure à l'agriculture des pays en développement et en investissant davantage dans ce secteur.

« Cet ouvrage montre qu'il serait possible de lancer une révolution encore plus verte qui permettrait d'accroître de façon permanente la productivité sans nuire à l'environnement » conclut M. S. Swaminathan, père de la Révolution verte en Inde.

Le présent ouvrage, qui contient une série d'outils pour l'adaptation des systèmes, des technologies et des méthodes agricoles, examine aussi les politiques et les dispositifs institutionnels qui devront appuyer l'intensification durable à grande échelle.

Date de publication: juin 2011

 

The New Agriculturist is a WRENmedia production.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En continuant de le parcourir, vous marquez votre accord sur le fait que nous ayons recours aux cookies.
J'accepte
Pour en savoir plus