Police de caractères: petite normale grande

 

 

Suivre les traces de notre environnement en mutation

Keeping track of our changing environment

Publié par le PNUE
Site web : www.unep.org
2011, 99pp, ISBN 978 9 28073 1903, téléchargement gratuit

Un nouveau rapport du PNUE analyse l'évolution du climat au cours des deux dernières décennies. Avec ses nombreuses données scientifiques, ses graphiques et ses images satellites, ce rapport intitulé 'Suivre les traces de notre environnement en mutation : de Rio à Rio +20', ('Keeping Track of our Changing Environment: From Rio to Rio+20' en anglais), propose une panoplie de renseignements sur des questions environnementales de premier plan. Si la Conférence de Rio en 1992 avait permis la création des principaux traités sur le changement climatique, la désertification et la biodiversité, la Conférence de Rio +20, en juin 2012, s'inscrit elle dans un contexte de suivi et d'évaluation. Le rapport permet de suivre les changements qui ont eu lieu en 20 ans, données comparatives à l'appui.

Six sections principales sont présentées : l'environnement humain et la démographie mondiale, l'économie, les tendances environnementales, le secteur énergétique et les industries, le transport et le tourisme. Le secteur le plus important étant celui des tendances environnementales qui comprend le changement climatique, les forêts, l'eau, la biodiversité, les produits chimiques et les déchets, les catastrophes naturelles, les questions de gouvernance, l'agriculture et le secteur de la pêche.

A propos de l'énergie, on lit par exemple que l'énergie solaire et éolienne ne représentait que 0,3 % du total de l'approvisionnement mondial en énergie en 1992. Les investissements dans le secteur des énergies durables ont augmenté de 540 % entre 2004 et 2010, augmentations expliquées en partie par la nécessité de trouver des solutions énergétiques sobres en carbone et efficaces.

Dans la section sur l'agriculture, on apprend que trois cultures se sont incroyablement développées dans les tropiques : la canne en sucre en hausse de plus de 30 %, le soja de plus de 75 % et le palmier à huile de plus de 120 %. Concernant les forêts, malgré la nette tendance à la reforestation constatée en Europe, en Amérique du Nord et dans certaines régions d'Asie, la perte du couvert forestier est toujours très importante en Afrique et en Amérique latine. Concrètement, cela signifie que la superficie forestière mondiale continue de diminuer : 300 millions d'hectares ont été abattus depuis 1990 !

Au final, ce rapport recèle une mine d'informations qui se révèleront certainement utiles pour l'interprétation et la compréhension de questions environnementales au quotidien. Si les données présentées donnent matière à réflexion, elles sont aussi bien mises en valeur faisant de cet ouvrage une publication indispensable du PNUE.

Date de publication: janvier 2012

 

The New Agriculturist is a WRENmedia production.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En continuant de le parcourir, vous marquez votre accord sur le fait que nous ayons recours aux cookies.
J'accepte
Pour en savoir plus