Police de caractères: petite normale grande

 

 

Du cacao à la vanille - Une histoire des plantes coloniales

Du cacao à la vanille

Par Serge Volper
Publié aux Editions Quae (collection Beaux livres)
Site web : www.quae.com
2011, 144pp, ISBN 978 2 75921 030 5, 26€

La bibliothèque historique du CIRAD est l'héritière d'un impressionnant fonds documentaire comptant des milliers d'ouvrages rassemblés depuis la fin du XIXe siècle aux début années 1960. « La plupart des ouvrages et publications qui concernent la formation, l'organisation et la mise en valeur du domaine colonial français en Afrique, en Asie, en Amérique et dans le Pacifique » y sont rassemblés, précise Serge Volper dans Du cacao à la vanille, une histoire des plantes coloniales.

Au travers de ce labyrinthe d'informations, Serge Volper, chercheur et responsable de la bibliothèque, s'est penché sur huit productions issues de plantes tropicales qui ont eu un impact essentiel dans les relations entre l'Afrique et l'Europe, et plus particulièrement la France.

Cacao, café, coton, palmier à huile, caoutchouc, banane, arachide, vanille et épices font partie de ces migrants botaniques, ces plantes tropicales découvertes en Asie, en Afrique ou aux Amériques, emportées pour être étudiées dans les jardins botaniques européens, et réimplantées dans un milieu propice à leur exploitation qui n'était pas nécessairement leur terre d'origine.

Conséquence de la révolution industrielle, les nations européennes ont un besoin grandissant de matières premières et de nouveaux marchés pour écouler leurs produits manufacturés. L'Europe du XIXe siècle cherche à se défaire de sa dépendance vis-à-vis des nations souveraines du continent américain. Ses regards se tournent alors vers le continent africain encore largement inexploité.

Dans la première moitié du XXe siècle, l'Afrique subsaharienne devient ainsi « le théâtre de rencontres, non fortuites, d'hommes et de plantes » qui permettront d'approvisionner la métropole de ces produits tropicaux tant convoités. Gérard Matheron, Président directeur général du CIRAD, poursuit dans la préface, nous rappelant que « en seulement quelques décennies, le continent africain va se forger les armes lui permettant d'entrer dans la compétition planétaire pour la production des matières premières végétales. Pour certaines d'entre elles, il parviendra, rapidement et durablement, à occuper une place de tout premier plan ».

Après une première partie consacrée au contexte historique, Serge Volper nous « propose de revivre l'aventure et le voyage des plantes de par le monde, de porter un regard critique sur les conditions de leur implantation et de mettre en lumière leur rôle économique et social ». L'épopée des plantes coloniales en Afrique peut commencer.

Sous cet angle bien particulier des plantes, l'ouvrage contribue « à une meilleure compréhension de la période coloniale et des objectifs agro-économiques de cette époque » et met en lumière la continuité des efforts de la recherche scientifique en vue de l'amélioration des agricultures africaines.

Un voyage, dans le temps et l'espace, riche en arômes et en saveurs.

Date de publication: février 2012

 

The New Agriculturist is a WRENmedia production.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En continuant de le parcourir, vous marquez votre accord sur le fait que nous ayons recours aux cookies.
J'accepte
Pour en savoir plus