Police de caractères: petite normale grande

 

 

Qui contrôlera l'Économie verte?

Qui contrôlera l'Économie verte?

Publié par l'ETCgroup
Site web: http://www.etcgroup.org
2011, 52 pp, téléchargement gratuit

La transition vers une économie verte dans un contexte de développement durable et d'éradication de la pauvreté sera au coeur des discussions de Rio+20, en juin 2012. A l'occasion de la réunion préparatoire de cet événement, l'organisme canadien ETCgroup a produit un document synthétique qui reflète ses préoccupations quant à l'emprise des multinationales et autres grands groupes sur la biomasse tant terrestre qu'aquatique. La transformation à grande échelle de plantes, d'animaux ou de micro-organismes pour la production commerciale de produits industriels est rendue possible par les nouvelles technologies telles la biotechnologie, le génie génétique ou la nanotechnologie, par exemple. Parce que dérivés de la biomasse, les produits ainsi manufacturés sont revêtus d'une patine verte qui leur confère une respectabilité, escamotant toutefois le fait que leur production dépouille toujours davantage la nature tout en aggravant les injustices existantes.

L'ETCgroup s'inquiète plus particulièrement de la concentration des grandes multinationales mondiales dans un nombre croissant de secteurs liés à l'agriculture et à l'alimentation (semences, engrais, pesticides, fourrages, transformation, distribution) mais également dans de nouveaux secteurs industriels qui exploitent le capital naturel (énergie, produits pharmaceutiques et vétérinaires, bioinformatique, génomique). Chiffres et notices explicatives à l'appui, le rapport fait ressortir combien et comment le biologique est d'ores et déjà devenu un domaine d'investissement et met en garde contre la tendance à associer économie verte et marchandisation de biens naturels. Le Groupe prévient que « Si l'économie verte est imposée sans un sérieux débat intergouvernemental et la pleine participation des organisations représentatives des peuples et de la société civile, le Sommet de la Terre qui se tiendra à Rio de Janeiro du 20 au 22 juin 2010 risque de devenir la plus importante mainmise sur les ressources de la Terre jamais vue en 500 ans ».

L'ETCgroup se défend de vouloir rejeter l'économie verte ou les nouvelles technologies. Il s'agit plutôt de veiller à ce que ces outils soient guidés par de fermes politiques sociales et qu'un mécanisme de précaution, qui inclurait un examen strict de la concentration des entreprises, soit mis en place.

Ecrit par: Camille De Stoop

Date de publication: avril 2012

 

The New Agriculturist is a WRENmedia production.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En continuant de le parcourir, vous marquez votre accord sur le fait que nous ayons recours aux cookies.
J'accepte
Pour en savoir plus