Police de caractères: petite normale grande

 

 

Stratégie pour 'les jeunes et l'agriculture' dans la région Pacifique

Le Pacifique incite les jeunes à s'investir dans l'agriculture (© Lara McKinley/OxfamAUS)
Le Pacifique incite les jeunes à s'investir dans l'agriculture
© Lara McKinley/OxfamAUS

La région Pacifique n'est pas la seule région où les jeunes font face à un taux de chômage élevé mais ces conditions sont exacerbées par les réalités insulaires. L'exode rural va dans le même sens, abandonnant les agriculteurs âgés et des systèmes agricoles traditionnels sur le déclin. Une autre source d'inquiétude dans les îles du Pacifique concerne la dépendance aux aliments importés, entraînant des conséquences pour la santé et l'économie locale - les maladies liées au mode de vie comme le diabète et l'obésité ne cessent d'augmenter.

En octobre 2010, une stratégie nationale visant à encourager les jeunes à revenir vers l'agriculture et donc à aborder ces problèmes a été mise en place. Cette stratégie cible les parties intéressées de façon systématique ; les organisations gouvernementales, non-gouvernementales, le secteur privé, les services d'éducation formels et informels, les communautés et les familles - et privilégie les actions et initiatives encourageant la participation des jeunes dans l'agriculture.

Savoir ce que les jeunes pensent

Cette stratégie a été développée par le réseau des politiques agricoles et forestières du Pacifique (PAFPNet), coordonné par le Secrétariat général de la communauté du Pacifique (CPS). L'équipe responsable du développement de cette stratégie a demandé aux jeunes de trois îles du Pacifique - Fiji, Tonga et Kiribati - ce qui les motiverait à choisir l'agriculture comme profession. L'élaboration de la stratégie s'est ensuite basée sur leurs réponses et les contributions complémentaires d'une consultation en ligne.

L'agriculture peut offrir une carrière intéressante (© SPC)
L'agriculture peut offrir une carrière intéressante
© SPC

Recevoir le soutien des familles et de la communauté et reconnaître positivement le travail fourni sont parmi les réponses les plus fréquentes. En effet, la communauté est centrale dans le mode de vie des îles du Pacifique et les terres sont généralement gérées collectivement, ce qui explique l'importance du soutien au niveau communautaire. Les recommandations insistent sur l'importance d'inclure les jeunes dans les prises de décisions communautaires mais aussi de s'assurer qu'ils reçoivent leur part des bénéfices liés au travail fourni.

« Les jeunes contribuent beaucoup à l'agriculture au niveau familial et communautaire », explique Vikash Kumar, directeur du Programme d'intégration des innovations en matière de développement rural (MORDI), qui travaille avec des groupements de jeunes. « Mais ils se sentent souvent frustrés parce qu'ils ne sont pas écoutés, notamment par les plus âgés dans la communauté ». Renforcer et impliquer les groupes de jeunes devraient leur permettre de s'exprimer dans leurs communautés.

De nombreuses personnes interrogées ont aussi souligné l'importance des messages délivrés aux jeunes à l'école, véhiculant bien souvent une image négative du travail agricole et ce dès l'enfance. La stratégie mise en place suggère de sensibiliser les enseignants à partir du primaire à la revalorisation du secteur agricole et à promouvoir ce dernier comme un choix positif pour les étudiants plutôt que comme une option de repli. Pour ce faire, les différentes agences gouvernementales et les groupes concernés doivent travailler ensemble pour amener les changements désirés, et plus particulièrement les départements de l'éducation et de l'agriculture.

Encourager l'esprit d'entreprise

Etudiants en formation à l'Université du Pacifique Sud qui feront partie de la nouvelle génération d'agriculteurs du Pacifique (© Darryl Saville)
Etudiants en formation à l'Université du Pacifique Sud qui feront partie de la nouvelle génération d'agriculteurs du Pacifique
© Darryl Saville

Le meilleur moyen d'intéresser les jeunes à l'agriculture consiste toutefois à faciliter et à promouvoir l'esprit d'entreprise. « Les jeunes ont des tas d'initiatives qui doivent être encouragées », confirme Kumar. « Avec un soutien adéquat et quelques formations, de bonnes idées peuvent rapidement devenir des activités économiquement viables ». Un appui sous la forme de bourses permettant le développement des compétences dans les domaines de l'agriculture ou des entreprises, et des formations en gestion devraient être très appréciées.

Envisager l'agriculture comme activité économique viable plutôt que comme seul moyen de subsistance pour la famille et la communauté est un des indicateurs représentatifs des aspirations de la nouvelle génération d'agriculteurs. Même si ces idées bouleversent les façons traditionnelles de travailler, y croire est essentiel pour revitaliser l'agriculture dans le Pacifique. En fait, le défi consiste à conserver les meilleures pratiques des systèmes et savoirs traditionnels et à les transporter au 21e siècle, avec toutes les possibilités que cela entraîne.

L'établissement d'un groupe Facebook, le réseau 'jeunes en agriculture du Pacifique', est déjà une avancée dans cette direction et une retombée positive des consultations tenue lors de l'élaboration de la stratégie. Près de 500 personnes ont déjà rejoint le groupe et utilisent ce réseau pour échanger des nouvelles et des points de vue sur les questions d'actualité, les manifestations et les possibilités dans la région et pour partager des photos.

La reconnaissance de la stratégie visant à impliquer davantage les jeunes dans l'agriculture par les responsables régionaux est la prochaine étape à atteindre, afin de l'introduire dans le 'Plan Pacifique', le document de politique générale de la région. Ensuite les différents pays pourront adapter les recommandations à leurs propres contextes et développer le potentiel et la créativité de la jeunesse pour redéfinir l'agriculture du Pacifique du futur.

Ecrit par: Anne Moorhead

Date de publication: avril 2011

 

The New Agriculturist is a WRENmedia production.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En continuant de le parcourir, vous marquez votre accord sur le fait que nous ayons recours aux cookies.
J'accepte
Pour en savoir plus