Police de caractères: petite normale grande

 

 

Un nouvel applicateur d'engrais au Bengladesh

L'applicateur enfouit l'engrais à la profondeur donnée, deux rangs à la fois (© BARI)
L'applicateur enfouit l'engrais à la profondeur donnée, deux rangs à la fois
© BARI

L'Institut de Recherche Agronomique du Bengladesh (BARI) vient de mettre au point un nouvel applicateur d'engrais réalisé à moindre coût. Conçu pour enfouir des briquettes d'urée à une profondeur donnée dans les rizières, cet applicateur permettra aux paysans rizicoles de réduire les quantités d'engrais et d'améliorer leurs rendements.

L'urée est un engrais utilisé couramment dans la culture du riz au Bengladesh mais des études ont prouvé que seulement 15 à 30 pour cent de l'azote contenue dans l'urée étaient utilisés par la plante. Afin d'améliorer son efficacité, et suivant les recommandations, deux millions de paysans riziculteurs ont placé des granules d'urée à une profondeur de 8 à 10 centimètres dans le sol, à intervalles réguliers. Mais faire cela à la main prend beaucoup de temps et de main d'œuvre d'où le développement de cet applicateur par la Division de la Machinerie Agricole de l'institut BARI.

La conception et le développement de l'applicateur sont le résultat d'une collaboration entre chercheurs, vulgarisateurs et paysans rizicoles. Environ 3.000 machines sont déjà utilisées dans 30 districts du Bangladesh et 5.000 autres sont en cours de fabrication et serviront à des démonstrations en plein champ.

Ecrit par: Abdul Wohab, BARI

Date de publication: avril 2011

 

The New Agriculturist is a WRENmedia production.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En continuant de le parcourir, vous marquez votre accord sur le fait que nous ayons recours aux cookies.
J'accepte
Pour en savoir plus