Police de caractères: petite normale grande

 

 
  • Accueil
  • Brèves
  • Diffusion de trois variétés de manioc riches en vitamine A au Nigeria

Diffusion de trois variétés de manioc riches en vitamine A au Nigeria

La couleur jaune est une indication du taux élevé de vitamine A contrastant avec le manioc blanc consommé habituellement (© Peter Kulakow/IITA)
La couleur jaune est une indication du taux élevé de vitamine A contrastant avec le manioc blanc consommé habituellement
© Peter Kulakow/IITA

Un régime alimentaire sain ne consiste pas seulement à avaler une 'bonne' quantité de nourriture chaque jour. Le corps a besoin de certains éléments nutritifs pour combattre les maladies et des carences apparaissent en cas d'insuffisances. En Afrique sub-saharienne notamment, la carence en vitamine A est un réel problème qui affecte majoritairement les femmes enceintes et les enfants en-dessous de 5 ans.

Pour lutter contre ces insuffisances, le gouvernement du Nigéria, premier producteur mondial de manioc, vient d'annoncer la diffusion de trois variétés de manioc 'jaunes' riches en vitamine A qui pourraient améliorer l'alimentation de plus de 70 millions de nigérians qui consomment du manioc tous les jours. La couleur jaune est une indication du taux élevé de vitamine A contrastant avec le manioc blanc consommé habituellement.

Les femmes et les enfants seront les principaux bénéficiaires de ces nouvelles variétés, qui pourraient suppléer jusqu'à 25 % de leurs besoins journaliers en vitamine A. Ces variétés jaunes ont été cultivées de façon traditionnelle (variétés non transgéniques) par l'Institut international d'agriculture tropicale (IITA) et l'Institut national de recherche du Nigeria sur les cultures racines et tubercules (NRCRI) et ont été appréciées par les agriculteurs lors d'essais sur le terrain.

Le manioc est une culture flexible et adaptable ; elle est résistante à la sécheresse, nécessite peu de préparation de la terre et se cultive même sur des sols pauvres. Ces nouvelles variétés sont aussi résistantes à un grand nombre de maladies et de parasites et sont à haut rendement. « On compte déjà beaucoup de demandes en cours pour ces variétés » affirme Paul Ilona, Directeur de Harvest Plus pour le Nigéria, « mais il faudra un peu de temps avant que nous n'en ayons en quantités suffisantes pour les distribuer ».

Le manioc jaune est déjà reproduit à partir de boutures prélevées sur les tiges. « En 2013, lorsque suffisamment de tiges certifiées seront disponibles, Harvest Plus et ses partenaires* pourront les distribuer à plus de 25 000 ménages pour commencer », ajoute Ilona. Les agriculteurs pourront ensuite cultiver ces variétés riches en vitamine A et nourrir leurs familles puis les multiplier et partager les boutures avec leurs communautés afin d'augmenter les bénéfices nutritionnels. Après la récolte de 2014, plus de 150.000 ménages devraient pouvoir consommer le manioc enrichi à la vitamine A.

* Cette recherche est financée par HarvestPlus, Institut coordonné par le Centre international d'agriculture tropicale (CIAT) et l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI). Les partenaires impliqués sont le CIAT, l'Entreprise brésilienne de recherche agronomique (Embrapa) et les agences gouvernementales nigérianes.

Date de publication: décembre 2011

  • Accueil
  • Brèves
  • Diffusion de trois variétés de manioc riches en vitamine A au Nigeria
 

The New Agriculturist is a WRENmedia production.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En continuant de le parcourir, vous marquez votre accord sur le fait que nous ayons recours aux cookies.
J'accepte
Pour en savoir plus