Police de caractères: petite normale grande

 

 

Sinima sinima, ou notre vision de l'avenir

La vidéo peut être utilisée comme moyen de promotion, d'apprentissage, et de discussion (© MOOV-ON productions)
La vidéo peut être utilisée comme moyen de promotion, d'apprentissage, et de discussion
© MOOV-ON productions

En Afrique de l'Ouest et au Mali-sud en particulier, les bas-fonds sont des zones fertiles où l'eau est - relativement - abondante et la biodiversité importante. La raréfaction des ressources, l'accroissement des besoins et les changements climatiques en font des espaces de plus en plus convoités par des acteurs nombreux et divers comme les producteurs de riz, de légumes, les éleveurs, ou encore les collecteurs d'herbes.

« On observe une amplification de conflits entre utilisateurs des ressources, auxquels les autorités locales ne sont généralement pas en mesure d'apporter des solutions durables », explique Toon Defoer, directeur de MOOV-ON Productions et chercheur à l'ICRA. Pour renforcer les capacités des acteurs impliqués dans les bas-fonds et créer des situations porteuses d'innovation et de solutions durables, l'Institut d'économie rurale (IER) appuyé par AfricaRice et le Centre international pour la recherche agricole orientée vers le développement (ICRA) ont mis en place des plateformes et processus multi-acteurs (PMA).

MOOV-ON Productions a notamment réalisé un film de type docu-drama intitulé Sinima sinima (Notre vision de l'avenir) en Bambara, sous-titré en français et en anglais. Ce film met en scène les conflits, les étapes de la mise en place des PMA et les innovations techniques, organisationnelles et institutionnelles qui en sont sorties.

« L'analyse des relations entre acteurs a notamment soulevé des conflits tenaces entre éleveurs et agriculteurs, principalement à cause des dégâts faits par les animaux sur les cultures », raconte Toon Defoer. « La PMA a permis de traiter puis de régler ce conflit, entre autres à travers la mise en place de couloirs de passage et l'installation de soles fourragères, et la construction d'un pont qui permettra le passage des animaux. Solution retenue dans le plan quinquennal de développement socio-économique et culturel de la commune, ce qui souligne la place de la PMA dans les structures locales ».

D'autres problèmes ont été exprimés au cours du processus de co-réalisation du film pour lesquelles des solutions ont été trouvées avant l'apparition des conflits proprement dits. Les PMA ont aussi permis aux groupes d'acteurs, membres des PMA, de mieux se positionner et de redynamiser leur organisation et les règles de fonctionnement. Convaincus de leurs compétences d'analyse, ils peuvent à présent résumer leur histoire et la raconter de façon visuelle et fascinante.

Enfin, le film est utile pour les différentes parties impliquées. Pour les PMA, souvent invitées dans d'autres communes pour promouvoir la mise en place de plateformes, la vidéo est un instrument qui leur permet d'appuyer leur démarche. Pour les facilitateurs, responsables des projets et programmes, elle aidera à promouvoir la mise en place de PMA auprès des services d'appui, public et privé, intéressés dans cette aventure. La vidéo peut être montrée dans les communes, diffusée dans les salles de fêtes, pendant des conférences et ateliers ; elle peut être utilisée comme moyen de promotion, d'apprentissage, et de discussion.

Date de publication: juillet 2012

 

The New Agriculturist is a WRENmedia production.

Ce site web utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En continuant de le parcourir, vous marquez votre accord sur le fait que nous ayons recours aux cookies.
J'accepte
Pour en savoir plus